Sushis pour une grosse faim

Même si c’est dur à imaginer, les sushis étaient un plat bon marché dans le Japon d’autrefois. A l’origine du poisson salé était stocké avec du riz fermenté, dans un souci de conservation, seul le poisson était mangé. Puis, au 14ème siècle, le poisson cru additionné de riz devient un plat à part entière, facile à manger et à faire, le fast food japonais était né. Au 20ème siècle des restaurants de sushi de luxe ouvrirent comme le Kyubey par exemple, mais les kaiten zushi perpetuent la tradition de sushis de qualité et à petit prix.

Les restaurants de sushis sur tapis roulant (ou kaiten zushi en VO) ne sont pas nouveaux ici, mais il est encore peu fréquent d’en voir en France pratiquant des prix décents.

Comptez 100 yens en moyenne pour 2 sushis classiques (thon, saumon, crevette, etc) dans ces fast-food japonais … ça fait rêver quand on compare avec les prix français ! La raison est assez simple : pas de déco ou de design particulier, des produits simples et exécutés rapidement et un turn over de fou (les salarymens pressés engouffrent en quelques minutes des montagnes de sushis pour laisser leur place à d’autres salarymen tout aussi pressés).

Des assiettes défilent donc et c’est au client de choisir ce qu’il veut manger. A chaque couleur d’assiette, un prix différent.
Pour les commandes spéciales, il suffit de donner de la voix en précisant le sushi désiré, et hop, quelques secondes plus tard il tourne avec ses collègues.
Au moment de payer,  un serveur vient compter vos assiettes en vérifiant leurs couleurs.
Au final c’est la solution idéale pour les gros appétits !