Le quartier de Yanaka et son cimetière touristique.

Si vous souhaitez vous rendre à pied au parc de Ueno depuis la station de Nippori, vous  traverserez certainement le quartier de Yanaka. Vous constaterez alors rapidement que la majeure partie du quartier en question  n’est autre qu’un immense cimetière de 100 000 m².


Malgré tout, c’est un lieu qui reste très fréquenté. On croise de nombreuses personnes dans les allées du cimetières comme s’il s’agissait là d’une banale route à emprunter pour les conduire à leur destination. (On remarque aussi bien assez tôt que des centaines de chats y ont élu domicile.)

Si le quartier est réputé pour ses nombreux temples et son étrange tranquillité ambiante, il est aussi connu pour les magnifiques cerisiers qui bordent les allées du cimetières. C’est pourquoi, en avril, certains japonais s’y rendent même uniquement pour cette raison.
Mais avant tout, ce cimetière datant de 1872, tient sa notoriété du fait qu’il abrite un grand nombre de personnages célèbres dans l’histoire du Japon, un peu comme notre Père Lachaise.
On peut voir notamment la tombe de l’écrivain célèbre Natsume Sôseki, auteur de « je suis un chat ».  On y trouve aussi la sépulture de Tokugawa Yoshinobu, dernier Shôgun du Japon qui marqua la fin d’une dynastie qui dura plus de 300 ans.


Comme il est difficile de trouver un repère parmi ce dédale de tombe (environ 7000), on peut tourner en rond un bon nombre de fois avant de trouver cette dernière. Cela dit, un agent de police du commissariat exclusivement réservé au cimetière pourra vous indiquer le chemin sur le plan.
Les enfants peuvent eux aussi apprécier l’endroit puisque, détail plutôt sordide, une aire de jeux est installée au centre du cimetière.


En d’autre terme, on peut considérer le quartier de Yanaka comme un lieu de promenade paisible avec  quelques milliers de tombes pour cadre.