Des «appartements cimetières» pour optimiser l’espace

En se promenant dans les rues de Okachimachi à Tokyo, on peut apercevoir plusieurs maisons portant le nom de temple. Rien d’exceptionnel à cela pour le moment.

Mais en réalité, il s’agit là «d’appartement cimetière».

Ce n’est plus un secret pour personne, le manque de place au Japon est évident. Que ce soit pour les maisons, les magasins, ou encore les restaurants, on cherche à gagner de l’espace en profitant de la hauteur en dépit de la largeur. Il en est de même pour les cimetières! En effet, la pénurie d’espace a conduit les japonais à créer des bâtiments uniquement prévu à cet effet. De l’extérieur, cela ressemble à une maison moderne sur plusieurs étages. En revanche lorsque vous entrez à l’intérieur c’est une toute autre chose.

Dans le temple Kamyôji où nous sommes allés on peut voir tout d’abord un lieu de recueillement dans une petite pièce au rez-de-chaussé. Ensuite, on vous conduit à la tombe de votre ancêtre. Évidemment, à moins d’être accompagné d’une personne ayant de la famille en ces lieux, on ne vous laissera pas rentrer. C’est ici que dans une grande pièce on peut voir de nombreuses tombes soigneusement disposées. Comme dans un cimetière habituel, on peut y déposer des offrandes. Au Japon, il est de coutume de faire brûler des encens, mais on peut aussi fréquemment voir toutes sortes d’objets, tels que des canettes de bières, des raquettes de ping pong ou même de la nourriture, que le défunt appréciait.

Le prix de ces tombe est autour de 400000 yens et la location annuelle de l’emplacement avoisine les 20000 yens par an. Si par malheur la famille ne peut plus payer le « loyer » l’emplacement est libéré et alors l’urne est déposée dans une sorte de fosse commune.

Peut-être viendra le jour où nous verrons ce genre de maison apparaître chez nous!