Tochigi city, paisible et authentique

Ce week-end l’équipe de TI a eu un coup de cœur pour une ville sympathique de la préfecture de Tochigi, Tochigi-shi ou Tochigi city.
Tochigi city est l’ancienne capitale de la préfecture. Cette une ville paisible de 142 000 habitants, qui a su préserver son architecture traditionnelle.
Epargnée par les bombardements américains et par les catastrophes naturelles, la ville offre de magnifiques spécimens de bâtiments de la période Edo.

La ville s’est développée grâce à son activité marchande, le long de la rivière Uzuma des entrepôts servaient à conserver le riz. Et c’est sur cette rivière que le riz était transporté jusqu’à Tokyo, sur des barques à fond plat, tirées par des chevaux sur la berge, car à cette époque la rivière était souvent mauvaise.
Il fallait plus de 3 jours de transport pour que les tokyoïtes puissent manger du riz de Tochigi, un trajet qui aujourd’hui dure 1h en train express.
A la fin de l’ère Edo, une famille en particulier a prospéré, les Tsukada. C’est à cette famille que l’on doit la palissade noire d’1m20 de haut qui longe la rivière Uzuma et protège les 8 entrepôts blancs. Leur reflet dans la rivière est un des paysages phares de la ville.

A l’ouest de la ville, se dresse le mont Ohira. Pour accéder à son sommet et au temple Ohirasan, il faut d’abord gravir quelques 1 000 marches de pierre à travers la verdure dense japonaise.
Lorsque le temps est dégagé, on peut apercevoir toute la plaine du Kanto, le mont Fuji et même Tokyo Sky Tree.

Tous les 2 ans a lieu un masturi automnale où des chars (« dashi ») spectaculaires de plusieurs mètres de haut son portés à travers la ville. Si malheureusement vous ne pouvez y assister,  le musée Tochigi Dashi Kaikan vous fait vivre l’expérience pendant quelques minutes grâce à une scénographie ingénieuse.
Chaque saison y est exceptionnelle : l’été des hortensias fleurissent par centaine, en automne les passants admirent les momijis et leur camaïeu de rouge, en hiver la neige déposent son manteau sur la ville et au printemps les cerisiers couvrent les rues de pétales roses.