Le musée national de la science et de la nature, à Ueno

Ouvert en 1871, le musée s’étend sur deux bâtiments. Le premier, le plus ancien, présente l’histoire de l’environnement de l’archipel japonais. Le second, construit en 1999, concerne l’histoire de la vie sur terre.
C’est dans la galerie japonaise que se trouve le corps d’Hachiko, empaillé, auprès de deux autres chiens représentatifs de
l’écosystème japonais.
Le contenu des expositions est assez semblable à n’importe quel museum d’histoire naturelle. Le véritable atout de ce musée c’est sa scénographie ludique. Dans chaque salle des dispositifs permettent aux visiteurs d’interagir : des lunettes avec viseur, qui lorsqu’elle rencontre un animal ou un végétal, déclenchent une vidéo; des expériences pour comprendre des principes comme l’électricité statique, la réfraction de la lumière, etc.

 

Le clou du spectacle : une salle de projection 360° recouverte d’écran avec une passerelle pour les spectateurs, en son centre. Selon les périodes de l’année, différents films sont projetés : le big bang, les dinosaures, la vie sous-marine, etc.
L’effet de mouvement est saisissant! Même si la sphère reste immobile pendant la projection, les nombreux écrans donnent l’impression de bouger et de voler. (Attention aux personnes fragiles, il possible que la projection entraîne nausée et vertige.)

A la fin de la visite, on a appris beaucoup, sans s’en rendre compte, et on peut prolonger l’expérience dans la grande boutique du musée.