Le milieu BD/SM à Tokyo: Interview de Mai, dominatrice

Mai a une passion depuis de nombreuses années: le BDSM. Cet acronyme est une agglutination des termes Bondage, Discipline, Dominance, Soumission, Sadisme et Masochisme. Les activités et relations du BDSM sont composées de 2 groupes complémentaires: les dominants et les soumis. Le BDSM regroupe un grand nombre d’activités, jouant avec la mise en scène, les accessoires ou encore l’attitude. Dans tous les cas, il faut savoir que les activités se font d’un commun accord entre les différents acteurs, peu importe leur position. Mai nous parle de sa passion qu’elle vit à Tokyo.

Quand as-tu commencé le BDSM et pourquoi?
Quand j’avais 22 ans, j’ai eu la chance d’interviewer une dominatrice professionnelle. Elle m’a passionnée, de par son histoire et sa prestance. C’est à ce moment-là que j’ai décidé de suivre sa voie. Grâce à elle, j’ai pu être présentée à de nombreuses célébrités du milieu, elle m’a intégré à tous les clubs privés BDSM de Tokyo où il est indispensable de se faire connaître pour une carrière réussie de dominatrice.

Comment as-tu appris le métier?
La base de mon éducation a été réalisée par cette dominatrice dont je vous parle. J’ai eu par la suite d’autres professeurs très expérimentées, qui sont célèbres dans le milieu, comme Kinoko Hajime, très connue en Europe, ou encore Takumi Miura. C’est une éducation particulière qui ne se réalise pas sur les bancs de l’école! On ne peut apprendre que par des professionnelles, de par leur grande éxperience et leur savoir-faire, mais aussi en se rendant à des conventions incontournables. J’ai par exemple tout appris sur le fétichisme et le “leather bondage