La maternité pour libellules irradiées d’Itabashi


Je n’essaierai plus de vous convaincre que les évènements du 11 mars furent destructeurs…Mais ce que vous ignorez peut-être, c’est l’impact sur la faune et la flore des zones sinistrées. Un professeur renommé a été financé par l’arrondissement d’Itabashi (Itabashi-ku, Tokyo) pour venir en aide aux libellules de Fukushima. Quelques jours après le 11 mars, il s’est rendu sur place et a récolté quelques 300 oeufs. Ramenés en lieu sûr, il leur a construit une vraie maternité pour pouvoir se développer en paix loin des radiations. Et bien qu’ouvert au public, on ne peut pas dire que l’endroit soit détruit par des centaines de visiteurs! Très calme, le centre est situé entre une école primaire et un lycée, loin des remouds du centre ville. Il est géré par trois scientifiques amoureux des insectes et animaux et se divise en deux parties: le laboratoire et la serre pour libellules.
Le laboratoire regroupe plusieurs types d’animaux, du corbeau blessé aux abeilles en voie de disparition. L’endroit regroupe également toutes les espèces faisant partie de la chaîne alimentaire de la libellule (coquillage, poissons, moucherons par exemple). Mais la partie la plus agréable est la serre pour libellule: au frais (environ 17°), l’endroit est paradisiaque. Deux fois par jours, de la pluie artificielle est déclenchée. Le long d’une petite rivière sont disposés des carrés de mousse, habitat préféré des oeufs pour une croissance optimale. L’oeuf se développe au chaud, puis grandi en creusant un sillon vers la rivière, jusqu’à la fin de sa croissance aux alentours de juin/juillet. Cette année, le centre fêtait le départ de la vingtième génération de libellules ayant grandi au sein de leur petit paradis.

Amateurs de coins cachés, vraiment cachés, je ne peux que vous recommander une petite visite guidée de ce coin très “cosy