Le Golden Gai et ses 200 bars.

Malgré la forêt de building qu’est Tokyo, une infime partie de l’ancienne capitale, avant l’élan de modernisation, résiste à Shinjuku, c’est le Golden Gai. Situé à seulement quelques minutes de la sortie Est de la gare de Shinjuku, les ruelles exigues de Golden Gai qui ont étrangement survécu au tremblement de terre de Kantô en 1923 ainsi qu’au bombardement de la seconde guerre mondiale, offrent un contraste frappant avec les décors habituels de Tokyo. Golden Gai que l’on pourrait dépeindre comme un minuscule quartier avec ses 4 rues, n’est constitué que de bars ou de cafés plus ou moins traditionnels.

Arrivé sur place après avoir tourné en rond un bon moment pour trouver l’endroit en question, nous avons été frappés par l’étroitesse des rues et par le calme environnant. Nous étions à peu de chose près les seuls à vagabonder dans ce quartier.
Après cela, il est possible que comme nous, vous hésitiez un bon moment quant au choix du bar. En effet, on n’en compte pas moins de 200!

Cela dit, il faut savoir que certains d’entre eux sont exclusivement réservés aux Japonais ou aux habitués. D’autres sont si étroits que vous n’aurez de toute façon pas la place d’entrer puisque la plupart ne compte qu’entre 5 et 8 places. Aussi, une autre chose à prendre en considération avant d’orienter votre choix, c’est le prix de la table qui sera indiqué à l’entrée du bar.
Au moment où nous étions en pleine concertation sur notre destination, on nous a fait signe depuis le balcon d’un bar d’entrer à l’intérieur. Une fois montées les minuscules marches pour y accéder, nous avons été surpris de voir qu’un bar si petit pouvait exister, mais cela n’a fait que lui rajouter du charme.

Avec son décor tout rose, ses sous verres en forme de vinyles, et sa musique de fond, le Hip bar nous a aussitôt conquit. Il nous a donné l’impression d’un petit trésor caché dans Tokyo que nous venions de découvrir.
Le gérant Tomohiko Kakuta, a lui aussi largement contribué à cette bonne ambiance grâce à son accueil chaleureux. (Ici le site officiel du bar)

Il faut dire que la taille du bar amène nettement plus facilement à la convivialité. Nous étions quatre, (en comptant le gérant) et il ne restait alors plus que deux places dans le bar.
Le seul hic de notre soirée a été au moment de payer l’addition. Et oui, ce petit trésor à un prix, et pas des moindres. Prévoyez déjà 800 yens rien que pour la table.
Cela dit, malgré les prix élevés pratiqués dans le quartier, le Golden Gai vaut vraiment le détour, déjà pour son atmosphère particulière.
Il paraîtrait qu’un bon nombre de célébrités japonaises y passent du bon temps. Peut-être en avons nous croisé mais nous n’avons pas été capable de les reconnaître.

Filed in: Likes Tags: , , , ,

You might like:

De visita en Yanesen De visita en Yanesen
(Français) Le quartier de Takinogawa : un nouveau centre d’impulsion de la communauté française à Tokyo ? (Français) Le quartier de Takinogawa : un nouveau centre d’impulsion de la communauté française à Tokyo ?
Meguro River – Enjoying Sakura Meguro River – Enjoying Sakura
The forgiven ghost in me – Exhibition at Otsuka The forgiven ghost in me – Exhibition at Otsuka

Leave a Reply

Submit Comment
*

© 2014 Tokyo INCOGNITO. All rights reserved.