Un acteur du tourisme face à la crise : Autrement le Japon

Au printemps dernier le Japon a connu une baisse de 50% de son activité touristique … un manque à gagner énorme pour le pays, déjà en crise.
Si dès l’été la situation s’améliorait légèrement pour atteindre une baisse de 30%, la situation reste préoccupante, d’autant que les revenus engendrés par le tourisme représente 7% du PIB du pays.
L’office nationale du tourisme ne sait plus que faire pour attirer les touristes et multiplie les opérations : visa gratuit pour les demandes à destination des préfectures sinistrées  (Miyagi, Iwate, Fukushima), projet des fameux 10 000 billets d’avion gratuits.
Comme l’a déjà soulevé Hélène dans cet article, la véritable portée des ces actions sur le secteur touristique reste floue.

 

Malgré les prévisions alarmistes des médias, tous les acteurs du tourisme ne mettent pas la clef sous la porte. En témoigne Autrement le Japon, voyagiste spécialiste du Japon (Tokyo, Kyoto, Osaka) crée en 2002.
Les voyages proposés par Autrement le Japon sont semi-organisés, les départs se font en groupe mais une fois sur place, libre aux participants de faire des visites en groupe ou de rester seuls.
Les participants peuvent se retrouver sur le forum officiel de l’entreprise avant le départ pour organiser des sorties et sympathiser avec leurs futurs compagnons de voyage.
C’est cette particularité qui a fait le succès d’Autrement le Japon, mais qu’en est-il après les événements dramatiques du 11 mars ?

 

Pour attirer à nouveau les touristes, certaines agences améliorent les prestations proposées. Les guides d’ALJ ont suivi une formation supplémentaire pour mieux connaitre la culture et la nature japonaises et mieux les partager.
Mr Hamaguchi est maintenant incollable sur des sujets comme le mont Takao, Akihabara ou encore le bouddhisme. Il nous explique : “Nous comprenons que beaucoup de français sont inquiets à l’idée de venir au Japon. Mais il n’y a pas de danger sur les lieux de nos séjours. J’aimerai leur faire découvrir de plus en plus de choses … c’est pourquoi je continue à approfondir ma culture.”

Cet été le nombre de réservations a chuté de 30%, un manque à gagner énorme qui laissait présager le pire. Mais à peine quelques semaines plus tard, les réservations d’automne augmentaient de 10% par rapport à la période estivale et redonnaient de l’espoir à l’entreprise.
Depuis l’ouverture des séjours de printemps 2012, les réservations s’accumulent lentement mais surement et tout laisse à penser qu’il y aura autant de voyageurs que l’année dernière.  La fin de la crise ? peut être pas mais un signe que les étrangers ne bouderont pas le Japon éternellement.

Les passionnés seront toujours au rendez-vous mais les voyageurs qui n’ont pas d’affinité spéciale pour le Japon risquent de préférer un autre pays d’Asie face à la menace  de Fukushima.
Filed in: News Tags: , , , ,

You might like:

French literature in Tokyo? …It’s possible! French literature in Tokyo? …It’s possible!
La région du Tohoku, de nouveau une destination touristique ? La région du Tohoku, de nouveau une destination touristique ?
Tochigi, ville de la carpe Koi Tochigi, ville de la carpe Koi
Aller-retours gratuits pour le Japon: vraiment utile à la relance du tourisme? Aller-retours gratuits pour le Japon: vraiment utile à la relance du tourisme?

Leave a Reply

Submit Comment
*

© 2014 Tokyo INCOGNITO. All rights reserved.