Design Festa : convention artistique débridée

Ce week end se tenait la 34ème édition du Design Festa, dans le fameux Tokyo Big Sight à Odaiba.

Cet événement bi-annuel est assez inclassable, ne vous fiez pas à son nom, on est loin d’un vernissage dans une galerie à la mode ou d’une exposition sur du design industriel.

Le Design festa pourrait s’appeler le Craft festa, tant l’ambiance qui y règne fait penser à une foire ludique sur l’art et l’artisanat. Organisé par la Design festa gallery, une galerie d’art internationale à Harajuku, le design festa en reprend les principes : n’importe qui peut exposer à condition de présenter des œuvres originales, tous les supports sont les bienvenues, la galerie ne prends pas de pourcentage sur la vente d’œuvre.
Et c’est ainsi que 10 000 professionnels et amateurs de tout horizon artistique se réunissent pour exposer le fruit de leur labeur pendant 2 jours.

L’espace est divisé en plusieurs halls : free style (au menu artisanat et arts plastiques), œuvres sur la lumière (sous une lumière tamisée des installations et des jeux de lumières), concerts en extérieur (pendant 2 jours des concerts de 40min se sont succédés), théâtre, scène intérieure (défilé de mode et danse), atelier création en direct.

Dans le hall « free style », des milliers de petits stands où professionnels et aspirants professionnels vendent leurs créations dans un joyeux chaos : bijoux, maroquinerie, vêtements, stickers, cartes postales, porte-clés et autres bibelots. Il n’y a pas d’âge limite et des adolescents côtoient des grands mères.

Une majorité de femmes et de jeunes filles s’affairent derrière leurs stands pour réaliser sous les yeux des visiteurs des straps kawaii, des petits animaux en laine cardée ou des dessins colorés: la mode tokyoïte faite main et en direct s’il vous plait.

Voici un aperçu en image :

Une créatrice d’un jeu de tarot uniquement composé de dragons présente ses dessins.

Une étudiante confectionne un petit chat en laine cardée.

Alice au pays des merveilles x sucreries

Mobiles de papier

Dans la catégorie artisanat, voici les coups de cœur de Tokyo Incognito :

http://narutoya-keroyon.moo.jp/ Maroquinerie poétique à l’effigie de grenouilles

http://memini.moo.jp/ Bijoux fantaisies anatomiques

http://mic.cside.com/ Animaux en laine cardée plus vrais que nature

http://schafundgiftpilz.ame-zaiku.com/ Bijoux fantaisies délicats

Convaincus ? Alors rendez-vous le 12 et le 13 mai 2012 pour la 35ème édition.

http://www.designfesta.com/

http://www.designfestagallery.com/

Filed in: News Tags: , , , , , ,

You might like:

The forgiven ghost in me – Exhibition at Otsuka The forgiven ghost in me – Exhibition at Otsuka
Iconography of Yasujirō Ozu Iconography of Yasujirō Ozu
Miraikan : The National Museum of Emerging Science and Innovation Miraikan : The National Museum of Emerging Science and Innovation
Un œil sur Tokyo avec Florent Chavouet Un œil sur Tokyo avec Florent Chavouet

Leave a Reply

Submit Comment
*

© 2014 Tokyo INCOGNITO. All rights reserved.